04 / 04 / 2007

 - Actualité

La collection Société Générale entame le printemps à Nîmes

Pour leur première sortie de l’année 2007, douze œuvres de la collection Société Générale se rendent au Carré d’Art de Nîmes, où elles se trouvent complètement intégrées au nouvel accrochage réalisé par le musée.

La première salle réunit des oeuvres dans lesquelles l’intervention de l’artiste tend à s’effacer au profit de règles, qui leur donnent leur autonomie - et leur vie. Autour de Seita, relief de bois réalisé par Raymond Hains reproduisant en grand un carnet d’allumettes et prêté par Société générale, sont réunies des œuvres des Nouveaux réalistes comme « Tir à la carabine » de Niki de Saint-Phalle. Dans une autre salle, il est question de l’illusion dans laquelle l’artiste se plonge - et plonge avec lui le spectateur. Le visiteur pourra ainsi observer les jeux de lumière créés par Laurent Pariente sur sa plaque de zinc, qui fait également partie de la collection Société Générale.

Qu’il s’agisse d’évoquer l’insertion de la démarche artistique dans la vie, de déjouer les sens de celui qui porte son regard sur l’oeuvre ou encore de montrer le dépassement de l’opposition art abstraction / figuration initié par certains artistes, les photographies et peintures de la collection Société Générale pourront ainsi dialoguer, dans une cohérence toute particulière, avec les œuvres appartenant à la collection du musée d’art contemporain nîmois.