16 / 12 / 2011

 - Actualité

3 questions à ...

Cléry Bouter, conseil artistique de la Collection Société Générale pendant l'année 2011

Conseiller Société Générale pour l’achat d’œuvres d’art contemporain ? Il se pensait simplement amateur d’art. Et pourtant ! Il nous livre ici son expérience.

Cléry Bouter © Yana Vetcherkovskaya
« La rencontre avec les experts en art ? C'est un autre monde, nous venons d‘univers différents, nous n'avons pas les mêmes codes. Mais c'est le choc, et dans les deux sens ! » souligne d'emblée Cléry Bouter. Chargé d'études au sein de la Direction des Ressources, il s'intéressait bien sûr à l'art contemporain mais il n'aurait jamais pensé devenir conseiller artistique pour la collection d'art contemporain Société Générale. Il a posé sa candidature... et a été retenu !  Effectivement, c'est l'année dernière que la Collection d'art contemporain de Société Générale a fait évoluer son comité de sélection pour passer de deux experts en art à quatre et y intégrer quatre collaborateurs travaillant en binôme avec les experts.

« La première mission des membres du Comité de sélection est de choisir des œuvres à présenter lors d'une première réunion des conseils. Pour moi, qui me considère toujours comme un profane, il est parfois difficile de trouver les mots et les arguments pour défendre, face aux experts, une œuvre que je propose et en laquelle je crois. Mais c'est peut-être là que se situe la subtilité du travail du comité : trouver un équilibre pour aboutir à une sélection qui s'inscrit bien dans la Collection et correspond à son esprit, en prenant des risques, en pariant sur de jeunes talents encore méconnus. »

« Parmi les achats réalisés grâce à notre comité, celui que je préfère est sans hésiter « État Montagne » de Mélanie Vincent, confie Cléry Bouter. L'artiste n'a que 26 ans et l'achat d'œuvres de jeunes artistes me semble très important en complément de l'acquisition d'œuvres d'artistes confirmés », ajoute Cléry.

Quelle conclusion au bout d'un an ? « Maintenant, je sens à quel point cette Collection est vivante. Je vois le souci constant de la maintenir, de l'enrichir, de la faire sortir des Tours et de faire parler d'elle.»

Propos recueillis par Yana Vetcherkovskaya