17 / 04 / 2013

 - Actualité

Gloria Friedmann

Dans l’univers de Gloria Friedmann l’animalité s’est invitée partout. Ses animaux naturalisés et ses œuvres sont mis en scène de manière théâtrale dans une approche écologique et critique. Il n’y a pour elle aucune frontière entre la nature, les animaux et les humains.

Gloria Friedmann, LSD (petit singe), 2012-2013
Philosophe, humaniste et engagée, l’artiste Gloria Friedmann née en 1950 à Kronach en Allemagne, vit et travaille en France depuis les années 1980. Par le biais de plusieurs médiums tels que la sculpture, la photographie, le dessin, le fusain, la terre séchée, la vidéo et la peinture, elle traite dans une large partie de son travail des rapports qu’entretiennent l’homme avec l’animal. Une relation qu’elle envisage entre duo et duel, communication et incompréhension. « L'œuvre de Gloria Friedmann est un théâtre où les hommes et les animaux dialoguent, conscients d'appartenir au même espace, conscients d'avoir la capacité d'user de leur intelligence, même si cela est souvent nié » commente Olivier Kaeppelin, directeur de la Fondation Maeght.
L’exposition présente toute la diversité du travail de l’artiste, avec une majorité d’œuvres récentes, pour beaucoup inédites, mises en regard d’œuvres plus anciennes. Entre nature et culture, humanité et animalité, le parcours intégrera les espaces intérieurs et extérieurs de la Fondation, avec notamment la présentation de la gigantesque sculpture intitulée Les Inséparables, qui a été spécialement produite pour l’exposition.

Diane Charpentier

« Play-Back d’Eden » - Gloria Friedmann, Fondation Marguerite et Aimé Maeght (623, chemin des Gardettes, 06570 Saint-Paul-de-Vence - www.fondation-maeght.com) ; jusqu’au 16 juin 2013.

Société Générale est mécène de la Fondation Maeght pendant 3 ans.