09 / 03 / 2015

 - Actualité

Benjamin Sabatier et la peinture en Kit

Benjamin Sabatier peinture en Kit


Une œuvre en kit de Benjamin Sabatier se présente tout d’abord sous la forme,  d’une simple et toute bête boîte en carton, avec une étiquette blanche basique qui indique ce que la boîte contient. Le tout est affublé d’un logo noir et blanc IBK. Si vous l’ouvrez, elle contient un modèle de couleur dessiné de points colorés  qui forment  un motif géométrique. Vous trouverez également des sachets de plastique contenant  des punaises de couleur, un patron de papier à déplier qui vous indique comment suivre le modèle, un petit fascicule qui vous sert de mode d’emploi et un petit outil en bois qui va vous aider sans vous faire mal à enfoncer les dites punaises. Ensuite c’est simple, il vous suffit de trouver le meilleur endroit : au dessus du canapé, dans votre bureau ou la chambre de votre ado et de se mettre au travail. Car selon le principe du « do it yourself » c’est vous qui réalisez l’œuvre en suivant les indications données par la société IBK. Puis,  une fois l’œuvre réalisée, il ne vous reste plus qu’à inviter des amis pour un vernissage très personnel. Vous êtes devenu l’heureux propriétaire d’une œuvre IBK et vous en êtes aussi le réalisateur. Autre option pour les « fétichistes » de l’objet-œuvre, vous pouvez vous contenter de garder le carton intact sans l’ouvrir. Ou encore en acheter deux pour en mettre une au mur et conserver soigneusement la deuxième boîte non ouverte...

Au delà du côté petit bricoleur, l’ensemble d’IBK  est conçu comme structure de production et surtout une œuvre à part entière dans le travail de Benjamin Sabatier. Le logo fait une référence explicite au monde des affaires (IBM, IKEA, MBK …) tout en restant affiliée au monde de l’art car dans le même temps, puisque le sigle se fait écho de l’IKB  (International Klein’s Blue), célèbre couleur bleue brevetée par Yves Klein, tandis que le prénom de l’artiste renvoie à Walter Benjamin et ses théories de l’art à l’ère de la reproductibilité technique de l’œuvre. Son processsus est actuellement visible sur le campus d’HEC dans une exposition qui pose les questions des rapports entre l’entreprise et l’art : « Economie humaine ». L’occasion d’aller vérifier sur place la justesse des propos de l’artiste Benjamin Sabatier sur le monde du travail.

 


Expositions en cours :

-Obsession, Maison particulière Art Center, Bruxelles, du 22 janvier au 29 mars 2015

-Cabinet de curiosités (curateur : Antoine Lefebvre), Undercurrent Projects, New York

-Wish you where here, Galerie Catherine Issert, Saint Paul de Vence, jusqu'au 31 janvier 

-Economie Humaine (curateur : Paul Ardenne), Espace d'Art Contemporain de HEC, Jouy-en-Josas, fr (cat.) jusqu'au 6 mars



http://www.ibk.fr/