26 / 03 / 2015

 - Actualité

Fouad Bellamine x Art Paris Art Fair 2015

(Re)Découvrez le travail d'un artiste de la Collection sur le stand de la galerie Frédéric Moisan à ART PARIS ART FAIR !

Du 26 au 29 mars 2015, Art Paris Art Fair constitue le temps fort de l’actualité parisienne. Art Paris Art Fair invite à la découverte et dévoile une autre géographie de l’art qui passe par Casablanca, Bangkok, Moscou, Munich, Sarajevo, Zürich ou Singapour… Quelque 145 galeries de 20 pays y présentent un panorama divers de l’art moderne et contemporain qui inclut également la photographie, le design et l’édition d’art.

Art Paris Art Fair 2015

Si Fouad Bellamine n’est pas présent dans l’exposition « Maroc contemporain » de l’Institut du Monde Arabe c’est parce que les commissaires ont préféré se concentrer sur la jeune génération d’artistes de cette scène peu connue. Cela n’exclue pas l’importance primordiale de Fouad Bellamine parmi les fondateurs et précurseurs la peinture marocaine actuelle. Il en apparait même le maillon essentiel dans la  transmission picturale, par le rôle fondamental qu’il a joué pour permettre aux artistes qui le suivent d’exister. Parti à Paris pour découvrir la peinture il est revenu au Maroc afin d’écrire sur une feuille blanche une nouvelle histoire de la culture de ce pays et créer une spécificité qui va être reprise par peintres marocains. Et l’occasion nous est donnée de pouvoir admirer à loisir son travail sur le stand de la galerie Frédéric Moisan à ART PARIS ART FAIR qui lui dédie un solo show. Restant toujours dans ce lien entre les générations et entre les cultures,  lui qui vit et travaille entre Paris et Rabat, Fouad Bellamine privilégié la peinture comme mode d’expression. Alors que dans le monde arabe la tradition littéraire domine et la culture visuelle est souvent reléguée au second plan, le peintre a donné à son expression plastique toutes ces lettres de noblesse. Sa démarche s’exprime par un art savant du mystère. La quête de la lumière est fondatrice de sa recherche. Art du non dit, sa peinture oscille entre le désir de voiler et de dévoiler, de la trace, de la relation avec un environnement, une architecture, une mémoire du pays natal. Peu d’éléments du monde extérieur entrent dans cette peinture, pourtant on ne pourrait à proprement parler d’un art purement abstrait tant le visible semble présent, mais il est comme assourdi. Tout porte à croire que nous pouvons reconnaitre des éléments architecturaux, ses toiles, qui à première vue, peuvent sembler abstraites font irrémédiablement penser à des éléments urbains, et l’on voit subrepticement se profiler des arcs, niches, voûtes, chambranles de portes, murs de maisons ou silhouettes d’édifices. Tous ces éléments qui peuvent évoquer les ruelles de sa ville natale de Fèz, qui agissent comme la madeleine de Proust et évoquent par bribe des souvenirs enfouis dans la mémoire. Cependant rien n’est certain et l’artiste préfère employer le terme de peinture non-figurative, puisqu’elle ne cesse de faire des clins d’oeil au motif. Patiemment, il s’applique à faire disparaître l’identification du sujet pour éviter que l’on puisse le nommer. Son travail agit dans ce va et vient entre le visible et l’invisible. Privilégiant une peinture subtilement colorée l’artiste nous fait glisser dans le domaine du sensible et nous amène résolument dans  un territoire où dialoguent pensée et geste. Ainsi, s’il dissimule le visible c’est dans le désir paradoxal de révéler l’invisible. « Une peinture où l’on sent le processus de fabrication ne m’intéresse pas. J’apprécie le geste créateur et spontané. Quand cet élan n’existe pas il n’y a pas d’œuvre » précise-t-il. Maîtrise du ton sur ton, accumulation de couches épaisses, masse pigmentaire, coulures, matière picturale, chair de la peinture, tout dévoile l’intimité de l’artiste avec son médium au fil d’un long compagnonnage. C’est donc la gestuelle du corps qui prime et  la peinture seule est le sujet unique de l’artiste.

 

Les peintures de Fouad Bellamine seront visibles à ART PARIS ART FAIR sur le stand de galerie Frédéric Moisan pour un solo show, du 26 au 29 mars 2015 au Grand Palais ou sinon toute l’année dans la deux galerie, 72 Rue Mazarine, 75006 Paris


http://artparis.fr/en