11 / 06 / 2015

 - Actualité

FAHAMU PECOU x Backslash gallery

FAHAMU PECOU
I KNOW WHY THE CAGED BIRD BLINGS

du 11 juin au 25 juillet 2015
vernissage le jeudi 11 juin de 17h à 21h
interruption du 23 juin au 1er juillet inclus

fahamu pecou

“Mais un oiseau en cage s’assoit sur la tombe des rêves
Son ombre piaille d’un cri de cauchemar
Ses ailes sont coupées, ses pieds sont liés
Alors il ouvre sa gorge pour chanter.”

Maya Angelou


C'est à partir de ce jeudi 11 juin 2015 que la galerie Backslash présente la nouvelle exposition personnelle de l’artiste américain Fahamu Pecou dont les recherches sur les représentations de la société noire aux Etats-Unis prennent forme dans de toutes nouvelles séries de peintures et rendent hommage à l’immense écrivain américaine Maya Angelou dont la vie, des champs de coton au mouvement pour les droits civiques, a été un combat incessant pour faire avancer les mentalités et mettre fin à l’apartheid en Afrique du Sud.


Depuis 2013, Fahamu Pecou prépare un doctorat sur la culture noire américaine et ses problématiques de reconnaissance, de particularités et de monstration. Après des œuvres plus frontalement liées au monde du Hip-Hop, il s’est dernièrement attaché à mettre en images les combats des figures majeures du mouvement des droits civiques. L’œuvre autobiographique de Maya Angelou (I Know Why The Caged Bird Sings) a fortement inspiré l’artiste qui modifie légèrement le titre afin d’y apporter une notion de contemporanéité. “I Know Why The Caged Bird BLINGS” met en exergue les dérives des jeunes africains-américains qui se démarquent par l’imagerie ostentatoire de l’argent et du bling-bling. Certains se trouvent enfermés dans ce système de valeurs et, tel l’oiseau en cage de Maya Angelou, ils ne s’en extirpent pas.
L'artiste désigne également les aspirations de ces jeunes à une réflexion plus profonde sur la splendeur de l’âme noire et sur l’héritage royal ancestral des cultures africaines. “BLACK IS BEAUTIFUL” nous rappelle l’artiste. Les bijoux et l’or qui ornent les corps sont issus de la volonté de se démarquer autrement que comme des victimes ou des menaces, faisant au passage écho aux bavures policières de ces derniers temps envers la communauté noire, notamment à Ferguson. 

Le travail de Fahamu Pecou a été exposé dans le monde entier, notamment cette année au Museum Of Contemporary Art et au High Museum d’Atlanta. Particulièrement actif, Fahamu Pecou est l’instigateur de nombreuses conférences, aux Etats-Unis et en Europe. Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections publiques internationales.

http://www.backslashgallery.com/fahamu-pecou/