06 / 02 / 2017

 - Actualité

La Collection et le Prix Marcel Duchamp : une longue histoire

Qu’ont en commun Kader Attia, Julien Prévieux, Laurent Grasso et Mathieu Mercier ? À l’occasion du lancement du Prix Marcel Duchamp 2017, retour sur les (nombreux) artistes de la Collection Société Générale qui jalonnent l’histoire de ce prestigieux prix.

Maja Bajević, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Charlotte Moth et Vittorio Santoro. Depuis le 2 février dernier, on connaît les nommés au Prix Marcel Duchamp 2017 dont les travaux, selon une formule inaugurée l’an passé, seront exposés collectivement au Centre Pompidou à l’automne prochain.

Prix marcel duchamp 2016

Un prix incontournable

Créé en 2000 par l’ADIAF (Association pour la diffusion internationale de l’art français) afin de valoriser le dynamisme d’une scène française alors trop discrète, le Prix Marcel Duchamp a depuis lors parfaitement rempli sa mission. Son principe : il distingue chaque année un lauréat parmi quatre artistes français ou résidant en France actifs dans le domaine des arts plastiques et visuels. Son fonctionnement : les membres du comité de sélection de l’ADIAF, tous collectionneurs, définissent les artistes nommés ; il revient ensuite à un jury international d’experts de choisir celui qui sera gratifié du prestigieux titre doté de 35 000 euros.

En dix-sept ans, ce sont plus de soixante-dix artistes, lauréats et nommés, qui ont ainsi été réunis sous la bannière du Prix Marcel Duchamp. S’y dessine un panorama de l’art contemporain français dans toute sa vitalité et sa diversité, au sein duquel on retrouve naturellement de nombreux artistes de la Collection.


Kader Attia, Julien Prévieux, Laurent Grasso, Mathieu Mercier 

À commencer par Kader Attia, le tenant du titre, récompensé en octobre dernier pour Réfléchir la mémoire, une puissante installation labyrinthique qui, à partir du phénomène médical du « membre fantôme », dresse le portrait d’un monde atrophié et pose la question de sa réparation. Deux ans plus tôt, c’est le facétieux Julien Prévieux, connu pour ses Lettres de non-motivation, qui l’emporte avec son projet vidéo et chorégraphique What shall we do next? mettant en scène des « gestes du futur » liés aux nouvelles technologies et brevetés par diverses sociétés américaines. Encore avant, l’édition 2008 voit le sacre de Laurent Grasso qui expose au Centre Pompidou The Horn Perspective, une installation rétro-futuriste autour des ondes radio, et l’édition 2003, celui de Mathieu Mercier qui invite alors le public dans un Pavillon grandeur nature.


… et tous les autres

Du côté des nommés, on rencontre dès la première édition le peintre des grands espaces Felice Varini, et dès la troisième, le sculpteur d’images Wang Du, le peintre Bernard Frize et la photographe Valérie Jouve. En 2003, le photographe des villes en mutation Stéphane Couturier, celui des êtres et des lieux en voie de disparition Éric Poitevin et le peintre en série Pascal Pinaud concourent face à Mathieu Mercier. L’année suivante réunit Valérie Belin, Philippe Ramette et le peintre au fer à repasser Philippe Cognée. On retrouve en 2005 Kader Attia en compagnie de l’iconoclaste Gilles Barbier, puis, en 2008, année du sacre de Laurent Grasso, le touche-à-tout Stéphane Calais et le sculpteur-maquettiste Didier Marcel. On croise en 2012 les toiles de Valérie Favre, en 2013, celles de Farah Atassi, et en 2014, celles, réalisées à quatre mains, des frères Quistrebert. Enfin, en octobre dernier, sont présentées au Centre Pompidou aux côtés du projet de Katter Attia, les propositions du Camerounais Barthélémy Toguo et de l’Allemande Ulla von Brandenburg, fraîchement entrée dans la Collection.


À vos agendas !

Des propositions que le Prix Marcel Duchamp, soucieux de faire rayonner ses artistes en région et à l’étranger, prévoit de faire voyager au Hangar H18 à Bruxelles, au Red Brick Art Museum à Pékin, au Times Museum de Canton puis à la Fondation Fernet-Branca de Saint-Louis (Alsace). De quoi patienter jusqu’à la présentation de la cuvée 2017 au Centre Pompidou du 4 octobre au 8 janvier prochains. Annonce du lauréat le 16 octobre !




Aurélie Laurière