13 / 04 / 2017

 - Actualité

PARIS - LA SAISON AFRICAINE

Paris se met à l’heure africaine en ce début avril !

Romuald Hazoumè Elf rien à foutre, 2005 Crédit photo Sophie Gonzalez, Artstorming

Art Paris Art Fair a ouvert la saison par un focus très réussi. Après la Corée en 2016, c’est tout un continent qui était invité cette fois. Qu’est ce qui fait l’identité d’un art que l’on connait finalement mal ? Bien sûr la couleur chatoyante du wax, tissu des boubous qui devient un motif récurrent des photographies ou matière première des œuvres, mais aussi l’utilisation de matériaux recyclés, l’artisanat ou le tissage. La Foire s’enorgueillissait d’ailleurs de dévoiler une pièce du talentueux ghanéen El Anatsui, l’artiste africain le plus côté aujourd’hui, qui actualise la pratique du tissage-recyclage. Si ce focus montre le dynamisme et l’originalité d’une nouvelle génération qui n’a rien à envier aux artistes « occidentaux », cet engouement est aussi dicté par une réalité économique et un marché qui, loin d’être à maturité, recèle encore des pépites.


Ainsi, aux Galeries Lafayette, La Galerie des Galeries présente un ensemble pertinent d’artistes africains émergents. Ces jeunes créateurs œuvrent à contrepied de l’image d’Epinal véhiculée par l’art africain. Les sujets traités sont graves, engagés, liés à la complexe situation géopolitique de leurs pays ou à des préoccupations environnementales.


Enfin, c’est sous l’angle de l’urbanité que la Villette vous entraîne à la découverte de l’Afrique. Un sujet cher au continent tant l’urbanisation est aujourd’hui un enjeu crucial. Perdez-vous dans le dédale de ces installations monumentales qui reproduisent une ville africaine dans une scénographie singulière. Dans ce parcours urbain, on réfléchit, on repense, on redesigne la ville, bref, on apprend à construire de nouveaux modes de vivre ensemble.


Les propositions sont riches et peut-être vous inspireront-elles un choc semblable à celui de Picasso devant les masques africains lorsqu’il les découvre en 1907 !



Sophie Gonzalez Artstorming



Photo : Romuald Hazoumè, "Elf rien à foutre", 2005 Crédit photo Sophie Gonzalez, Artstorming