24 / 05 / 2017

 - Actualité

Un Été au Havre : 500 ans, ça se fête !

Du 27 mai au 5 novembre prochains, Le Havre met les petits plats dans les grands pour fêter ses 500 ans. Spectacles, concerts, expos, créations éphémères et pérennes : un programme réjouissant qui fait la part belle à l’art contemporain.

Cinq cents ans et pas une ride ! Depuis sa fondation, en 1517, par François 1er, Le Havre a pourtant eu plusieurs vies. Admirée pour sa lumière et son port, rasée pendant la Seconde Guerre mondiale, reconstruite par l’architecte Auguste Perret puis classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle n’a cessé d’attirer les créateurs de tous bords, de l’impressionniste Claude Monet au moderniste Oscar Niemeyer.

Sur leurs traces, plasticiens, designers, graphistes, metteurs en scène et romanciers viennent aujourd’hui célébrer l’anniversaire de cette singulière cité. Si le retour, le temps d’un accrochage au MuMa, d’"Impression, soleil levant" de Monet constitue l’un des temps forts de l’événement, l’art contemporain n’est pas en reste. Expos d’envergure, installations éphémères, œuvres pérennes : il essaime même aux quatre coins de la ville.

Pierre et Gilles, Les Deux Marins – Autoportrait, 1993, photographie peinte, pièce unique, sans cadre : 69 x 87 cm, The Museum of Fine Arts, Houston, Gift of Manfred Heiting, The Manfred Heiting Collection, 2002.1841 © Pierre et Gilles.

Expos grand format  


Madonna, Jean-Paul Gaultier, Isabelle Huppert… mais aussi d’illustres inconnus fixés entre peinture et photo, histoire de l’art et culture pop : impossible de passer à côté de la rétrospective que ce même MuMa consacre au célèbre duo Pierre et Gilles, formé de Pierre Commoy et Gilles Blanchard, natifs du Havre (du 27 mai au 20 août). 

Pour les technophiles, technophobes et autres techno-sceptiques, direction Le Tetris qui se propose de répondre, au moyen de différentes installations, à une question qui nous taraude (au moins) depuis le XIXe siècle : les machines pourraient-elles un jour remplacer les artistes ? (Du 23 juin au 10 septembre.)

Non loin de là, Le Portique se charge de fournir une introduction au travail de trois quadragénaires rompus aux installations monumentales, à retrouver en plein air : le facétieux Julien Berthier, l’ingénieux Vincent Ganivet et l’envoûtant Stéphane Thidet (du 27 mai au 8 octobre).




Chasse aux œuvres


Bassin Vauban, Julien Berthier nous offre ainsi un drôle de voilier baptisé Love Love qui semble indéfiniment – du moins jusqu’à la fin de l’été – sur le point de sombrer. Quai de Southampton, Vincent Ganivet dérange quant à lui les containers empilés pour en arrondir les angles, faire oublier la pesanteur et vibrer les couleurs dans deux arches toisant la ville et la mer. Enfin, Bassin du Commerce, Stéphane Thidet organise de spectaculaires joutes aquatiques à partir desquelles se forment des images fragiles et fugaces.

Pendant ce temps, sur le littoral, le designer graphique néerlandais Karel Martens met en couleurs et en rythme les emblématiques cabanes immaculées de la plage du Havre, tandis qu’en centre-ville, la plasticienne japonaise Chiharu Shiota emplit la nef de l’église Saint-Joseph d’un tourbillon de fils cramoisis.  





Que la fête commence !


Du béton armé de Perret aux villas Art déco, en passant par le marché aux poissons, à pied, à vélo ou en funiculaire, le tout est à découvrir au fil de quatre parcours quadrillant la cité portuaire, et durant cinq mois ponctués de festivités.

Rendez-vous notamment : le 27 mai pour une journée d’inauguration entre parade XXL et concerts sur la plage ; le 8 octobre, date anniversaire officielle, pour le dévoilement d’une installation photographique mettant à l’honneur des dizaines de milliers de Havrais ; et le 5 novembre pour le départ de la Transat Jacques Vabre vers Salvador de Bahia… Mais en attendant, cap sur Le Havre !

 



Aurélie Laurière


 

À voir > partout au Havre. Du 27 mai au 5 novembre 2017. Retrouvez l’intégralité du programme d’Un Été au Havre sur : www.uneteauhavre2017.fr



Photos de haut en bas :

Pierre et Gilles, Les Deux Marins – Autoportrait, 1993, photographie peinte, pièce unique, sans cadre : 69 x 87 cm, The Museum of Fine Arts, Houston, Gift of Manfred Heiting, The Manfred Heiting Collection, 2002.1841 © Pierre et Gilles.

Karel Martens, Couleurs sur la plage, 2017 © Karel Martens, ADAGP Paris 2017.

Chiharu Shiota, Uncertain Journey, 2016 © Courtesy of Blain Southern and the artist, ADAGP Paris 2017.