http://collectionsocietegenerale.com/data/artiste_a0e33/fiche/6540/large_terencio_gonzalez_portrait2_7bea7.jpg

Terencio GONZALEZ

Date de naissance : 1987

Pays : France

Terencio González vit et travaille à Paris.

Après un passage dans une filière économique, il est vite rattrapé par le virus de la peinture et entre en 2013 à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris dans l’atelier de Jean-Michel Alberola dont il sort diplômé en 2015. 

Avec Chronique d’un été, Terencio González joue sur le même registre de formes, de polychromies. Il reprend, avec plus de maitrise encore, les fonds d’affiches dont le papier très fin et presque transparent lui permettent des combinaisons de verticales et des superpositions. Il s’attache à l’idée d’un mouvement dans sa peinture : tout élément y est en perpétuelle mutation. Ce n’est jamais un édifice achevé qui retient l’œil et le laisse au repos mais presque une série de déséquilibres, de ruptures qui nous font plier le regard. Toute profondeur y est ramenée à la surface tandis que les marges et les bordures encadrent cette peinture souvent en état d’instabilité ou presque en voie d’effacement pour mieux la contraindre.

En épiant le vide qui entoure la matière, en rendant unis, dans une tension, le loin et le proche, Terencio González ne craint pas de reconstruire le temps grâce à un supplément hallucinatoire accordé par le travail sur la matière. Il accomplit ainsi une partition entre le réel et l’imaginaire, une insolite odyssée de sensations. Avec la couleur comme génératrice autonome de formes, il propose une image abstraite d’un univers qui lui est particulier et qu’il construit au lieu de le subir.