Sans titre (portrait d’Emmanuelle Huynh sombre)

Isabelle Waternaux

Date : 1996

Support : Photographie

Dimension : 100 x 83 cm

Tirage d'après Polaroid

« Un portrait évoque, comme cette phrase de Bataille, “la liberté d’un nuage emplissant le ciel, se faisant et se défaisant avec une rapidité sans hâte, tirant de l’inconstance et du détachement la puissance d’envahir”. C’est l’image de ce qu’un être humain donne à voir, dans ce qui se joue entre l’intériorité de son être et l’extériorité du monde. Faire des portraits oblige à une constante mobilité, et à travailler dans une incertitude. C’est une confrontation avec un “autre” et son expérience singulière du monde. Être face à cet autre conduit à une fascination – l’extrémité du détachement. Un fil court entre les images, une part d’indicible circule entre les hommes. Nous pouvons parfois vivre un état de grâce qui se libère par l’imagination, plonger dans cette part de nous qui semble ignorer le temps. »

Isabelle Waternaux, avril 1997.
Fermer

Le guide