L’Angélus, printemps 2008

Hervé Saint-Hélier

Date : 2008

Support : Photographie

Dimension : 120 x 180 cm

Hervé Saint-Hélier revisite ici une icône de la peinture populaire, L’Angélus de Jean-François Millet peint en 1858, mais présenté de manière inversée, les deux silhouettes masculine et féminine tournant le dos au spectateur. La présence des deux enfants en train de jouer ainsi que celle du bébé que semble porter la femme évoquent inévitablement la lecture faite par Salvator Dalí de ce tableau qui le fascinait. Persuadé que le couple de paysans n’est pas seulement en prière pour l’angélus mais se recueille devant la tombe d’un enfant, il obtient du Louvre que la toile soit radiographiée, en 1963. Il apparaît alors que, sous la peinture, au premier plan, est masqué le cercueil d’un enfant. Millet lui-même a fait différentes variations de ce tableau qui captiva (et inspira) également Vincent Van Gogh.

Texte : Carole Vantroys
Fermer

Le guide