Rythme du mm

Aurélie Nemours

Date : 1983

En 1949, Aurélie Nemours se lance dans l’abstraction picturale, bannissant l’espace et le temps physique. L’œuvre soumet la suprématie de ses formes élémentaires et neutres à une construction rigoureuse. Le résultat de son organisation est le fruit de systèmes intuitifs, fondés sur la grille ou le mode sériel et inspirés par la nature. C’est ainsi que l’artiste commence en 1976 la première des séries « Rythmes du millimètre », composée d’œuvres de petit format, qu’elle achève en 1990. Elle accord une importance particulière à l’intensité, la vibrance et l’unité des valeurs noir et blanc.
Fermer

Le guide