ACHILLEE

Georges MATHIEU

Date : 1964

Support : Peinture

Dimension : 195 x 130 cm

Achillée est l'une des œuvres charnières entre deux périodes de Mathieu :

La période de l'Incarnation (1950-52) durant laquelle le langage - ou la calligraphie - très reconnaissable de Mathieu se met en place. Le plus souvent un nombre limité de couleurs est utilisé. Une « esthétique du risque » est utilisée (concept créé par Mathieu de la vitesse d’exécution de l’acte pictural sans retour possible). Cette période est sans doute la plus présente dans les musées et sur le marché du fait du succès international de Mathieu dans les années 50.

La période orthogonale (1965) où les formes sont plus rigoureuses et les compositions géométriques sont utilisées comme substrat ou support des signes lyriques qui s’y superposent. Ces œuvres sont souvent plus colorées que par le passé. Certaines toiles font apparaître des réseaux de lignes, comme en résonance avec le développement des mégapoles, de l'industrie et de l’électronique. C’est durant cette période que Mathieu développe les arts appliqués, ce qui le rendit très présent dans le paysage culturel français.
Fermer

Le guide